Child punishment

Comment soigne t-on le stress post-traumatique d’un enfant ? Voici quelques explications simples.

Les enfants peuvent traverser de terribles épreuves dans leur vie. Pour certains d’entre eux, la douleur reliée à certains événements peut être trop lourde à porter et provoquer des symptômes du syndrome de stress post-traumatique (SSPT). Heureusement, il y a de l’espoir pour les enfants qui souffrent d’un tel traumatisme. Demandez l’aide d’un professionnel de la santé ou d’un conseiller de confiance.

Les enfants pourraient souffrir de SSPT après :

– Un viol ou une agression sexuelle
– Un accident de voiture ou d’avion
– De la violence physique ou psychologique
– Des catastrophes naturelles comme les tremblements de terre ou les inondations
– Le décès soudain d’un parent ou d’un être cher

Le syndrome de stress post-traumatique peut survenir après un traumatisme grave. Il peut s’agir d’un événement vécu par l’enfant. Mais il peut s’agir aussi d’un événement que l’enfant a vu ou dont il a entendu parler. Même des films ou des émissions de télévision violents peuvent troubler un enfant. Les symptômes du SSPT se manifestent souvent quelques semaines après le traumatisme. Mais il arrive aussi à l’occasion que de tels symptômes remontent à la surface des mois, voire des années plus tard.

Si votre enfant souffre du SSPT, il pourrait :

– Faire des cauchemars terrifiants ou revoir dans sa tête des images de l’événement. Et ces images sont si claires qu’elles semblent aussi réelles que l’événement lui-même.
– Avoir peur des gens ou des endroits rattachés à l’événement. Votre enfant pourrait aussi donner l’impression de se replier sur lui-même et d’être insensible.
– Piquer des crises de colère. Votre enfant pourrait aussi avoir des problèmes de sommeil ou de concentration, ou sembler très nerveux. Il pourrait se plaindre de maux de tête ou d’autres problèmes de santé.

Les enfants qui souffrent de SSPT peuvent être aidés énormément par certains types de thérapies collectives et de médicaments spécifiques. Le fait d’être en compagnie d’autres enfants aide l’enfant à se sentir moins seul et à surmonter sa douleur. Les médicaments, eux, permettent de contrôler les symptômes associés au SSPT, comme l’anxiété, l’insomnie et la dépression, et aident l’enfant à vivre une vie normale.

Vous pouvez jouer un rôle de premier plan dans le processus de guérison de votre enfant. Encouragez-le à vous faire part de ses sentiments. Entourez-le d’amour et soyez à ses côtés. La guérison peut prendre un certain temps, mais ne perdez pas espoir. Avec de l’aide, votre enfant peut espérer vivre une vie heureuse et bien remplie.

Source: Hopitâl de Montréal pour enfants

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s