Donner des clés aux enfants pour discerner les infos des « infaux » sur internet ; les aider à devenir des cyber-citoyens responsables qui ne se fassent pas berner ni manipuler : tels sont les enjeux de l’éducation aux médias.

Pour reconnaître une « fausse information », il faut d’abord faire comprendre ce qu’est une « vraie » info. Comment elle est traitée, mise en page, diffusée. Quels sont les différents médias. Comment travaillent les journalistes. Une profession qui requiert un travail scrupuleux de collecte, de vérification, de tri, d’analyse et de synthèse des faits. Pour appréhender les notions d’objectivité et de subjectivité, des jeux de rôles peuvent être utilisés: par exemple inventer des situations et se mettre dans la peau de reporters.

Les enfants découvrent ainsi l’importance de confronter les différents points de vue, souvent contradictoires, des protagonistes concernés par un événement, ainsi que la difficulté d’être impartial. Distanciation et esprit critique sont nécessaires pour aborder une information et se forger sa propre opinion. Un esprit critique qui doit être d’autant plus aiguisé pour se repérer dans le dédale de la toile, où n’importe qui peut écrire n’importe quoi, sans être soumis à aucune règle déontologique.

Alors, infos ou intox, comment faire la différence? La mise en page des vrais et faux sites d’informations est très similaire. En comparant les « unes » du « figaro.fr » et du «gorafi.fr » , les enfants comprennent combien sur le net l’apparence est trompeuse. Parfois le mensonge saute aux yeux. Mais pas toujours. Certains se laissent tenter par la première info qui leur tombe sous la main et le résultat est plus qu’aléatoire. Un exposé à faire sur l’égalité, et la première ressource proposée par le moteur de recherche est le site “Egalité et Réconciliation”. Pour l’instant, les robots des moteurs de recherche se contrefichent de la qualité ou de la validité d’une information. A l’internaute de vérifier.

Une information n’est fiable que si sa source est sûre. Pour s’assurer de sa véracité, il faut inviter les enfants à pénétrer au cœur de l’information en la disséquant méthodiquement : qui en est l’auteur, à quelle date, dans quel média, sur quel site est-elle parue, le site est-il fiable, sérieux ? De quel événement est-il question ? Où, quand, avec qui, comment, pourquoi a-t-il eu lieu ?

Les enfants se transforment ainsi en petits détectives pour démasquer les hoax (fausses informations) circulant sur le web en traquant les indices, identifiant les sources, croisant les informations et décortiquant textes et photos pour évaluer leur fiabilité. Ainsi, ils deviennent peu à peu très fiers de connaître des astuces, telles que cliquer sur l’onglet “A propos”, “Qui sommes-nous ?” ou “Mentions légales” pour démarrer leur investigation. Ou encore uploader une photo dans Google Image pour retrouver où et quand elle a été postée.

Au travers de ces petits exercices, les enfants ne se contentent pas seulement de mener des recherches, ils se posent aussi des questions sur les raisons qui poussent certains internautes à diffuser des mensonges sur le net. Ne pas nuire, ni blesser autrui, respecter les autres…voilà les messages clés qui ressortent généralement à l’issu de telles séances !

enfant-internet

* Ce texte est inspiré des séquences d’éducation aux médias dispensées par Rose-Marie Farinella (Enseignante à l’école primaire de Taninges) en CM2. Pour plus d’informations et de détails:  http://www.ac-grenoble.fr/ien.cluses/spip.php?article583

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s